Google

lundi 11 février 2008

Mariage musulmane non musulman est ce réellement interdit par le Coran ?


Suite à
la discussion que j'ai eu avec mon ami Sof, il m'a apprit que le coran donne les mêmes droits aux hommes et femmes quand au mariage avec les non musulmans. Ce qui est important c'est qu'ils soient croyants.

D'après le verset 221 de sourat Al baqara :


وَلاَ تَنكِحُواْ الْمُشْرِكَاتِ حَتَّى يُؤْمِنَّ وَلأَمَةٌ مُّؤْمِنَةٌ خَيْرٌ مِّن مُّشْرِكَةٍ وَلَوْ أَعْجَبَتْكُمْ وَلاَ تُنكِحُواْ الْمُشِرِكِينَ حَتَّى يُؤْمِنُواْ وَلَعَبْدٌ مُّؤْمِنٌ
خَيْرٌ مِّن مُّشْرِكٍ وَلَوْ أَعْجَبَكُمْ أُوْلَـئِكَ يَدْعُونَ إِلَى النَّارِ وَاللّهُ يَدْعُوَ إِلَى الْجَنَّةِ وَالْمَغْفِرَةِ بِإِذْنِهِ وَيُبَيِّنُ آيَاتِهِ لِلنَّاسِ لَعَلَّهُمْ يَتَذَكَّرُونَ

2.221. Et n'épousez pas les femmes associatrices tant qu'elles n'auront pas la foi, et certes, une esclave croyante vaut mieux qu'une associatrice, même si elle vous enchante. Et ne donnez pas d'épouses aux associateurs tant qu'ils n'auront pas la foi, et certes, un esclave croyant vaut mieux qu'un associateur même s'il vous enchante. Car ceux-là [les associateurs] invitent au Feu; tandis qu'Allah invite, de part Sa Grâce, au Paradis et au pardon. Et Il expose aux gens Ses enseignements afin qu'ils se souviennent !
Pour moi c'est clair et net, il n'y a pas d'interdiction dans le coran d'un mariage entre une musulmane et un juif ou un chrétien.

Pour en discuter sur Facebook (cliquez ici)
Pour m'envoyer un email (leblogdenadouille@yahoo.fr)

56 commentaires:

عماد حبيب a dit…

هات شكون يفهمك


هو لو كان جينا نتبعوا القرآن وحده راهي حالتنا خير ببرشه


المشكلة الي خبزة الفقهاء في حاجة إسمها السنة،

على خاطر سب راي المسلمين الهايل، محمد كيف مات نسى ما كملش رسالته و القرآن حكايته فارغه و كان لازم نستناو 200 سنة بعده حتى يجي سيدنا البخاري ليتم علينا ديننا


و في البخاري تلقى مائة الف حديث بكلها مناقة للقرآن و يابوك أنطق و لا قول كيفاش

تي انت أصبر شوية توه يجيك هنا شكون يقول لك نص جيد لكنك تجهلين أبجديات الدين الإسلامي

:))

Massir a dit…

Exacte, c'est bien pour cela que j'avais dis sur mon blog que la polémique existe. Il n'est pas sûr que ce genre de mariage est interdit.

Je trouve aussi que ce texte du Coran est clair.
Il y a aussi des discours d'un mufti qui vont dans ce sens. Je vais essayer de les retrouver si je peux.

Nadouille a dit…

En d'autres termes, le coran n'interdit pas ce type de mariage, les hadiths l'interdisent donc en toute logique il faut respecter les hadiths et laisser tomper le coran.

x a dit…

Qu'est-ce qui est clair pour toi ?

Tu devrais relire encore le Coran et te renseigner sur la définition de l'associateur après tu nous parleras de ce qui est interdit ou pas . A partir du moment ou l'on associe à Dieu , Jésus, alors on est associateur . C'est pas plus compliqué que ça . Mais effectivement, il y a eu et il y a peut-être encore des chréstiens très minoritaires qui ne croivent qu'en Dieu mais ce n'est pas le cas de la très grande majorité .
Vous voulez autoriser ce qui est blâmable et vous chercher toutes les parades possibles .
Si tu te sens bien avec ton mari, personne n'est venu te demander de le divorcer et comme cela à été dit ailleurs tu as le mari qui te convient puisque toi même tu ne crois pas .
A partir de là je ne vois pas ce qui te pose problème et je ne comprends pas cette néncessité de te justifier alors que personne ne t'a rien demandé .

Nadouille a dit…

Bonjour X
Si je comprend ton raisonnement, les hommes musulmans n'ont pas le droit d'épouser des chrétiennes vu qu'elles sont associatrices.

Massir a dit…

@ Nadouille:
Mais non voyons!!!!
Tu ne savais donc pas que les hadiths et les interprétations prévalent sur le Coran??????????????

عماد حبيب a dit…

Nadouille

En toute logique il faut respecter les hadiths et laisser tomber le coran !!!!

tu trouves ça logique ?? !!!

:))

laisses tomber ,

t'as vu, il y en a un qui est venu te dire : نص جيد لكنك تجهلين أبجديات الدين الإسلامي

ou presque

راني حافظهم

wissal a dit…

coucou Nada je t'ai envoyer un mail!

x a dit…

C'est exact nadouille et elle doit se convertir, sinon il y a longtemps que j'en aurai épouser une si cela n'était pas une condition .
c'est valable dans les deux sens .


Tiens je vois qu'il y en a un qui est encore vivant, je le croyais disparu .

Le pauvre tu lui a fait peur nadouille, il a craint que tu ne changes de camps et que tu te mettes à croire . Tu ne vas tout de même pas le laisser seul, il va s'ennuyer . Mdr !

Nadouille a dit…

Si c'est interdit pour les hommes aussi, pourquoi est ce que l'état tunisien leur donne le droit d'épouser des femmes chrétiennes ou juives sans qu'elles se convertissent ?

x a dit…

Tu sais que l'état tunisien avec son droit et le coran ça fait deux .Ce qu'ils autorisent ou interdisent ce n'est pas mon problème .Celui qui décide de cela, c'est lui qui assumera ses actes et donc je ne me sens pas concerné.

Mais je t'assure que ça n'est pas possible pour un homme comme pour une femme, sinon comme je te l'ai dis je serais le premier à en bénéficier . C'est ni les occasions, ni l'envie qui manque .

Mais je ne comprends pas ce qui te pose problème . T'es mariée et tu vis en france, donc aucune inquiètude pour toi, puisque tu a finalisé tes choix de vie .

cameleon a dit…

ça c'est la dernière maintenant c'est le coran qui n'interdit pas le mariage avec un non musulman.

Nadouille je pense que tu devrais aller sur des sites plus orientés religion pour avoir une lecture détaillée.

tu es en train de parler d'un livre saint ; ne disons pas n'importe quoi et si tu veux avoir une traduction et une lecture correcte ce n'est pas sur ton blog que tu auras des réponses mais aupres des personnes concernées.

la question est personnelle et il s'agit de savoir ce que ton conjoint et toi sont prets a faire pour régulariser votre situation par rapport a la tunisie ET NON PAS : EST CE QUE le coran est bien au clair sur la question.

je pense que tu cherches par tous les moyens de trouver une réponse/soluton qui te convient. de la a remettre en question (dans son sens) un texte coranique...

je pense que tu devrais plutot chercher des personnes qui ont pu enregistrer leur mariage sans convertion. du temps ou j'allais sur bcp de forum j'en ai rencontré plusieurs (virtuellement) et il y a une astuce que je ne connais pas.
si j'ai eu l'occasion d'en rencontrer il n'y a pas de raison que toi tu ne puisse pas ...

Nadouille a dit…

je pense qu'on a tous un cerveau et on peut comprendre ce qui est écrit dans le coran.

Est ce qu'en lisant ces versets il y a une différence de traitement qui apparait entre hommes et femmes ? pour moi il n'y a aucune différence, ça devrait soit être légal pour les deux soit interdit pour les deux et non légal pour les hommes et interdit pour les femmes comme c'est le cas dans tous les pays musulmans.



C'est un débat d'idée et non une affaire personnelle, moi je n'ai aucun problème, mon mariage est accepté par ma famille, je vis en France et je jouis de plus de droits que si je vivais en Tunisie, donc je m'en fous de la légalisation de mon mariage en Tunisie, je défend mon droit pour le principe et non parce que j'en ai besoin parce que j'en ai pas besoin.

cameleon a dit…

ok Nadouille je ne vais plus participer a tes débats sur le sujet car cela ne sert a rien; il est difficile pour moi de débattre lorsqu'il s'agit d'imposer une façon de voir plutot qu'une autre. pour moi il n'y a pas de BONNE ou MAUVAISE façon d'appréhender la question mais bon ... bref

voici ce que tu peux trouver comme analyse sur le sujet sur des forums traitant en détail de ce genre de question par des personnes ayant des références;

Avant de partir je te met ici UNE vision sur le sujet. il y en a d'autres que je laisse le soin aux interessés de rechercher.

je précise que je ne partage pas la notion de 'chef de famille' qui est décrite ici et que j'ai pu lire des analyses plus ou moins modérées ou extremes sur le sujet et chacun se fait son idée.
par contre clairement le débat est déformé dès lors qu'un athé et un pratiquant discute d'un sujet. clairement a partir du moment ou je suis musulmane pratiquante je ne vois pas A LA BASE les choses de la même manière que toi qui est athée.
personne n'a tort ni raison mais les débats sont souvent stériles quand il n'y a pas ouverture sur ce que l'Autre peut apporter en etant DIFFERENT;


Conversion a l’islam : Explications
Pourquoi une femme musulmane n'a-t-elle pas la possibilité, religieusement, de se marier avec un homme non musulman, alors qu'un homme musulman peut se marier dans certains cas avec une femme non musulmane ?



Réponse :
Tout d'abord il faut bien cerner le cadre de votre question. Et il faut pour cela rappeler une chose que beaucoup de musulmans et de musulmanes ignorent ou oublient lorsqu'ils emploient le terme "mariage mixte" : être musulman, ce n'est pas forcément être d'origine orientale ou africaine. L'islam est une religion universelle, et une personne de type européen peut tout à fait être musulmane, autant musulmane qu'une personne née dans une famille musulmane. Aussi, un homme qui était non-musulman et qui choisit de se convertir à l'islam n'est pas un non- musulman, mais un musulman à part entière, quels que soient son pays et sa famille d'origine et quelle que soit son ancienne religion. Le mariage d'une femme née dans une famille musulmane, avec un homme converti à l'islam (quels que soient son pays et sa famille d'origine et quelle que soit son ancienne religion) n'est donc pas "le mariage d'une musulmane avec un non- musulman", mais bien le mariage d'un musulman avec une musulmane. Ce cas n'est donc pas concerné par votre question, qui concerne donc uniquement le mariage d'une femme musulmane (quel que soit son pays d'origine) avec un homme qui garde sa religion non-musulmane (quel que soit son pays d'origine). Et vous voulez pourquoi l'islam demande d'éviter ce type de mariage (nikâh).

Les sources musulmanes interdisent effectivement à une musulmane d’épouser un non-musulman, tandis que, comme nous l'avons expliqué dans un autre article, le mariage d’un musulman avec une juive ou une chrétienne est autorisé sous certaines conditions.


Cette règle telle que la présentent nos textes :

C'est après Hudaybiyya (qui a eu lieu en l'an 6 de l'hégire) que le Coran a réglementé le mariage des musulmans avec des non-musulmans (Majmû' ul-fatâwâ, tome 32 p. 186) : il est alors demandé à ceux qui avaient fait de tels mariages de ne plus considérer le lien de tels mariages déjà établis comme étant impératifs (lâzim). C'est un verset de la sourate "Al-mumtahana" qui est venu apporter le changement : "O les croyants, lorsque les musulmanes viennent à vous en ayant émigré, éprouvez-les ; Dieu connaît mieux leur foi ; si vous constatez qu'elles sont croyantes, ne les faites pas retourner vers les non-musulmans ; elles ne sont pas licites pour eux et eux ne sont pas licites pour elles" (Coran, 60/10) (c'est-à-dire qu'il n'est pas licite pour ces musulmanes de se donner à eux et il n'est pas licite pour ces musulmanes de les recevoir en intimité) et "Ne retenez pas le lien conjugal [contracté auparavant avec] des non-musulmanes" (Coran 60/10). Le texte de ce verset englobe le mariage d'un musulman avec toute non-musulmane de même que le mariage d'une musulmane avec tout non-musulman : ceux qui étaient déjà établis ne sont plus impératifs (lâzim) (Ahkâm ahl idh-dhimma, tome 1 p. 344) et il ne faudra plus en faire de nouveaux (Majmû' ul-fatâwâ, tome 32 p. 186).

De même, le verset suivant de la sourate "Al-Baqara" – révélé peut-être après celui de "Al-mumtahana" d'après Majmû' ul-fatâwâ, tome 32 p. 180 – dit : "Ne vous mariez pas avec les mushrikât jusqu'à ce qu'elles soient musulmanes (…). Et ne mariez pas (vos parentes) avec des mushrikîn jusqu'à ce qu'ils soient musulmans (…)" (Coran 2/221). Le terme "mushrik" ne désigne habituellement pas la personne des Gens du Livre (ahl al-kitâb) ; c'est bien pourquoi d'autres versets font explicitement la différence entre "mushrik" et "ahl al-kitâb" ; ainsi "Wa la-tasma'unna min-alladhîna ûtul-l-kitâba min qab'likum wa min-alladhîna ashrakû…" ; "Lam yakun illadhîna kafarû min ahl il-kitâbi wal-mushrikîna…". En fait le terme "kâfir" est général et le terme "mushrik" particulier. Cependant, dans les cas où ce terme "mushrik" est utilisé seul, il est parfois synonyme de "kâfir" et désigne alors tout non-musulman, Gens du Livre y compris ; ainsi : "Innama-l-mushrikûna najas fa lâ yaq'rabu-l-masjid al-harâma…" englobe, selon Umar ibn Abd il-Azîz, les Gens du Livre aussi (Tafsîr Ibn Kathîr). Ceci car une certaine dimension secondaire du shirk n'est pas toujours absente : "Ittakhadhû ahbârahum wa ruhbânahum arbâban min dûnillâhi wal-massîha-b-na maryam (…). Sub'hânahû 'ammâ yushrikûn" (voir Majmû' ul-fatâwâ, tome 32 p. 180).
Mais même si on considère qu'ici, dans ce verset de "Al-Baqara" 2/221, le terme "mushrik" n'englobe pas les Gens du Livre et n'interdit que le mariage d'un musulman avec une polythéiste et le mariage d'une musulmane avec un polythéiste, alors de toute façon le verset de "Al-Mumtahana", que nous avons vu plus haut et qui avait été révélé avant ce verset de "Al-Baqara", a déjà interdit le mariage d'un musulman avec toute non-musulmane et le mariage d'une musulmane avec tout non-musulman.

D'un autre côté, cependant, la sourate "Al-Mâ'ïda" est parmi les dernières sourates à avoir été révélées (Majmû' ul-fatâwâ, tome 32 p. 180). Or, un de ses versets a, de l'interdiction des mariages sus-mentionnés, fait l'exception du mariage d'un musulman avec une chrétienne ou une juive : "Et [il vous est permis de vous marier avec] les femmes vertueuses parmi les croyantes et les femmes vertueuses parmi les gens qui ont reçu le Livre avant vous, si vous leur donnez leur douaire, ceci étant sous la forme d'un mariage et non en gens de mauvaise vie ni en preneurs d'amantes" (Coran, 5/5). Ce cas de mariage est donc en soi autorisé.
Tous les autres cas (mariage d'un musulman avec une polythéiste, une agnostique ou une athée, et mariage d'une musulmane avec un juif, un chrétien, un polythéiste, un agnostique ou un athée) restent interdits et restent concernés par les versets sus-cités de la sourate "Al-Mumtahana" et de la sourate "Al-Baqara". Il n'y a pas de divergence d'interprétations à propos de cette règle ; il y a au contraire consensus sur cela.


Le pourquoi de cette règle :

Cette différence entre le mariage d'un musulman avec une juive ou une chrétienne et le mariage d'une musulmane avec un non-musulman est à comprendre par rapport à trois points :
· Primo, le mariage est quelque chose de très important, qui demande beaucoup plus que l'amour. En effet, en plus d'être fondé sur l'amour, un couple est aussi un équilibre qui se maintient au jour le jour, à force de compréhension mutuelle, de concessions, de dialogue et de volonté. Or, le fait d'avoir une sorte de non-reconnaissance de ses croyances, de ses valeurs et de son cadre de référence fragilise énormément les fondements du couple.
· Secundo, l'organisation de la famille en islam est telle qu'il y a une complémentarité des fonctions qui fait par exemple que le mari a le devoir de subvenir aux besoins de la famille, mais que l’épouse a le droit de ne pas subvenir à ses propres besoins matériels même si elle possède des biens. Cette différence des fonctions fait que l’épouse peut se retrouver dans une situation de dépendance par rapport au mari.
· Tertio, les musulmans et musulmanes reconnaissent tous et toutes comme véridiques Moïse et Jésus : celui qui ne reconnaît pas en eux d'authentiques messagers de Dieu, ayant reçu de Lui la révélation, n'est pas musulman.

C’est dans le cadre de ces trois particularités que l'on peut comprendre pourquoi un musulman peut se marier avec une juive ou une chrétienne (sous certaines conditions) mais qu’une musulmane ne peut pas se marier avec un non-musulman. En effet, au cas où une juive ou une chrétienne épouse un musulman, le responsable du foyer reconnaît sa foi en Moïse et Jésus, qui sont considérés comme d'authentiques messagers de Dieu. En revanche, les sources musulmanes n'ont pas permis le mariage d'une femme musulmane avec un juif ou un chrétien, parce qu’elle pourrait se retrouver dans une situation où le responsable du foyer ne reconnaît absolument pas sa foi et le message de Muhammad comme un authentique message de Dieu... Voilà pourquoi ce qui est possible dans un sens ne l’est pas dans l’autre.

Wallâhu A’lam (Dieu sait mieux).

wissal a dit…

j'ai beau lire ce que a écrit caméléon j'arrive pas a trouver la sourate qui interdit le mariage entre une musulmane et les gens du livre???

Nadouille a dit…

Caméléon si tu lis bien le titre de mon message, c'est : Mariage musulmane non musulman est ce réellement interdit par "le coran"
Je n'ai pas dit est ce que c'est interdit par l'islam.

cameleon a dit…

@ wissal je t'ai mailé a partir de ton blog je ne sais pas si ça marche

@nadouille: j'ai bien lu mais comme expliqué j'arrête la la 'discussion'. khalina shab ;)

Nadouille a dit…

Je pense que les premiers hommes qui ont décidé d'interpréter le coran ça ne les arrangeait pas que leurs femmes aillent aux juifs et aux chrétiens mais pour eux ça ne les dérangeaient pas d'épouser des juives et des chrétiennes, donc ils ont décidé que c'était ainsi même si dans le coran il n'y a pas d'interdiction. Puis on l'a admis comme vérité absolue et plus personne n'a voulu en discuter et ça ne risque pas de changer avec des femmes comme toi caméléon qui refuse même de discuter et d'admettre que le coran ne l'interdit pas mais ce sont les hommes qui ont décidé que ce serait ainsi.

Malheureusement on ne risque pas d'évoluer si on ne réfléchis pas avec nos cerveau et qu'on laisse les autres décider à notre place.

cameleon a dit…

hadhaka elli mazel je me fais insulter maintenant.
'discuter et admettre' veut dire débat et la je n'en vois pas je t'ai déjà expliqué cela plusieurs fois tu pousses a répondre dans ton sens je ne vois pas en quoi on peut faire avancer les choses.

par ailleurs quelle ouverture ! tu ne me 'connais' que depuis 2 jours et tu me juges comme ça WOUAW !!!!! tu ne connais ni ma vie ni comment je fonctionne.

le minimum c de respecter l'autre et je ne t'ai pas manqué de respect. tu viens de m'en manquer par tes propos!

tu devrais deja commencer par mieux savoir traiter avec les gens avant de t'atteler a discuter de sujet sérieux.

Nadouille a dit…

Excuse moi si je t'ai offensé mais je ne vois pas ce que j'ai dit de faux et d'injuste à ton égard.

1/tu as refusé de poursuivre la discussion, tu as dit :"j'arrête la la 'discussion'. khalina shab"

2/si tout le monde refusait de discuter comme tu viens de le faire ça ne risque pas de changer.

je ne vois pas lequel de ces deux points te parait insultant ou injustifié.

C'est assez typique, plutôt que de discuter du fond, on va se prendre la tête sur la forme, comment tu me parles, comment je te parle...

cameleon a dit…

bahi Nadouille tu as tout a fait raison et on a pas du tout discuté du fond d'ailleurs les kms de lignes pour discuter sur ce post et l'autre ça vaut rien.... et continue a me dire 'C'est assez typique' (de quoi c typique ? des cerveaux qui n'evolue pas c'est ça?)

je t'invite a relire les échanges de cet article et l'autre et tu verras combien tu es fermée a la discussion et combien tu ne donnes pas envie de partager mais de pousser les gens a etre d'accord avec toi.

pour conclure je suis POUR que les gens croient en ce qu'ils veulent en RIEN si ça les fait plaisir AUX ANIMAUX, aux plantes, a tout ce qu'ils veulent.
je suis pour les mariages gays, lesbiens, pour les personnes anti mariage etc ... j'aime les noirs les juifs ...

donc comme tu vois mouch ouverte barka ... je ne différencie pas entre les gens tant qu'on es dans le respect des idées des uns et des autres et que chacun est heureux dans son choix de vie

mon sentiment et que tu es fermée sur tes idées et que tu veux m'obliger a etre d'accord avec toi sans que je sois convaincue ou apporter des contre arguments (les arguments que j'ai ENVIE d'apporter PAS nécessairement ceux que tu attends). c'est ma perception et tu dois au moins respecter ça au lieu de m'agresser.

ce genre de débat j'en ai eu des 100aine de fois comme je l'ai déjà dis tu ne sais pas quel est mon parcours et je sais que parfois il faut savoir mettre fin a une discussion qui va tourner en rond.

on es pas obligé d'etre sur la meme longueur d'onde et j'ai pas envie de me prendre la tete sur un sujet que j'ai largement déjà étudié et pour lequel j'aime bien quand meme discuté.
si ça t'etonne que qq'un mette fin a une discussion et bien on a pas la meme façon de voir les choses. parfois il faut savoir s'arreter justement pour ne pas avoir une discussion sur la forme.

ta façon ne me convient pas, la mienne ne te convient pas alors pourquoi se prendre la tete.

tu seras gentille de ne plus répondre a ma réponse comme cela on en fini avec ses échanges. dans tous les cas de mon coté c définitivement clos (sur ce sujet en tout cas)

Merqur a dit…

J'ai découvert l'existence de ce blog grâce au six trucs sans importance du taguage ;p pensais que tu n'avais que le Fussoir.
Figure-toi que j'ai lu ces versets il y a peu, j'ai tout de suite interrompu la discussion qu'avaient deux cousins qui étaient avec moi : Ah ! On nous ment ! J'étais sûre qu'il ne pouvait pas y avoir de différence entre hommes et femmes dans ce contexte précis ! Na ! (le "Na !" n'est pas venu à ce moment-là mais aujourd'hui :D).
Super ton blog, tenterai de le visiter souvent. A très bientôt j'espère !

Nadouille a dit…

Coucou merqur !!! ça me fait plaisir de te voir ici.
J'espère que tu vas bien :)
gros bisous

islam_ayeh a dit…

Avant de commencer à citer des versets, il faudrait d'abord comprendre le vocabulaire du coran et le sens de chaque mot dans sont contexte!

Le mot associateurs : مشركين du verset que t'as cité vise les adeptes des religions non monothéistes I.e. les mécréants "moins" les gens du livre.
Donc dans ce verset, interdit aux hommes et aux femmes musulmanes de se marier avec les associateurs (non juifs ou chrétiens)

LE verset qui interdit aux femmes musulmanes de se marier avec tous les mécréants (ça inclut les juifs et les chrétiens) est celui ci :

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آَمَنُوا إِذَا جَاءَكُمُ الْمُؤْمِنَاتُ مُهَاجِرَاتٍ فَامْتَحِنُوهُنَّ اللَّهُ أَعْلَمُ بِإِيمَانِهِنَّ فَإِنْ عَلِمْتُمُوهُنَّ مُؤْمِنَاتٍ فَلَا تَرْجِعُوهُنَّ إِلَى الْكُفَّارِ لَا هُنَّ حِلٌّ لَهُمْ وَلَا هُمْ يَحِلُّونَ لَهُنَّ

60:10 O vous qui avez cru! Quand les croyantes viennent à vous en émigrées, éprouvez-les; Dieu connaît mieux leur foi; si vous constatez qu'elles sont croyantes, ne les renvoyez pas aux mécréants. Elles ne sont pas licites [en tant qu'épouses] pour eux, et eux non plus ne sont pas licites [en tant qu'époux] pour elles.

Vous pouvez me dire pkoi veux tu que le mot mécréant inclut les chrétiens et les juifs, je te cite deux exemple :
إِنَّ الَّذِينَ كَفَرُوا مِنْ أَهْلِ الْكِتَابِ وَالْمُشْرِكِينَ فِي نَارِ جَهَنَّمَ خَالِدِينَ فِيهَا أُولَئِكَ هُمْ شَرُّ الْبَرِيَّةِ (6)

98:6 Les mécréants parmi les gens du Livre, ainsi que les Associateurs iront au feu de l'Enfer, pour y demeurer éternellement. De toute la création, ce sont eux les pires.

لَقَدْ كَفَرَ الَّذِينَ قَالُوا إِنَّ اللَّهَ هُوَ الْمَسِيحُ ابْنُ مَرْيَمَ قُلْ فَمَنْ يَمْلِكُ مِنَ اللَّهِ شَيْئًا إِنْ أَرَادَ أَنْ يُهْلِكَ الْمَسِيحَ ابْنَ مَرْيَمَ وَأُمَّهُ وَمَنْ فِي الْأَرْضِ جَمِيعًا وَلِلَّهِ مُلْكُ السَّمَوَاتِ وَالْأَرْضِ وَمَا بَيْنَهُمَا يخْلُقُ مَا يَشَاءُ وَاللَّهُ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ (17)

5:17 Certes sont mécréants ceux qui disent: "Dieu, c'est le Messie, fils de Marie!" - Dis: "Qui donc détient quelque chose de Dieu (pour L'empêcher), s'Il voulait faire périr le Messie, fils de Marie, ainsi que sa mère et tous ceux qui sont sur la terre?... A Dieu seul appartient la royauté des cieux et de la terre et de ce qui se trouve entre les deux". Il crée ce qu'Il veut. Et Dieu est Omnipotent.

Nadouille a dit…

Bonjour Islam_ayeh et merci pour ta contribution au débat.

Je reprend le verset que tu as posté et qui est très intéressant :

"O vous qui avez cru! Quand les croyantes viennent à vous en émigrées, éprouvez-les; Dieu connaît mieux leur foi; si vous constatez qu'elles sont croyantes, ne les renvoyez pas aux mécréants. Elles ne sont pas licites [en tant qu'épouses] pour eux, et eux non plus ne sont pas licites [en tant qu'époux] pour elles."

1- "Quand les croyantes viennent à vous en émigrées". Elle peuvent être juive ou chrétienne et pas forcément musulmanes. C'est un message qui s'applique aux femmes croyante qui émigrent vers des pays musulmans.


2- "éprouvez les" donc là il faut s'assurer qu'elles sont bien croyantes donc ce n'est pas très clair. Si ça s'adresse aux musulmanes en générale il n'y aurait pas de doute sur leur foi.


3- "ne les renvoyez pas aux mécréants" c'est à dire qu'elles étaient chez les mécréants (soit juifs ou chrétiens) donc elles sont soit juives soit chrétiennes.

il faut comprendre les mots, renvoyer ça veut dire qu'elles y étaient alors qu'envoyer ça veut dire qu'elles n'y étaient pas.


Pour moi ce verset n'est pas explicite. Puis vu que le premier que j'ai posté n'interdit pas le mariage des musulmanes aux chrétiens et au juifs donc je considère que la question n'est pas close et qu'on peut en discuter.

islam_ayeh a dit…

Franchement, je me demande si tu es vraiment sérieuse??!!
Je suis désolé mais je n'arrive pas à suivre ta logique!
comment juifs et chrétiens peuvent être à la fois croyants et mécréants ?!!

Ahhhh..
Je répète : l'islam divise les gens en deux groupes : les croyants et les mécréants. Les juifs et les chrétiens sont mécréants mais avec un statut spécial : ils sont les gens du livre ; les musulmans peuvent manger leur nourriture (sous certaines conditions), les hommes musulmans peuvent épouser leurs femmes...

Sinon, oui! le verset parle de femmes croyantes qui étaient chez des mécréants et qui sont venues chercher refuge chez les musulmans. elles étaient peut être associatrices, juives, chrétiennes ou même bouddhistes! L'essentiel est qu'elles se disent maintenant croyantes! Ce qui nous mène au point suivant : une des techniques utilisés pour interpréter le coran consiste à étudier les raisons de révélation des versets. Pour le verset que j'ai cité : il parlait simplement des femmes qui émigraient de Qurayech à médine! Seulement, Dieu a dit : "ne les renvoyez pas aux mécréants" et non "ne les renvoyez pas aux associateurs" pour généraliser cet ordre à tous les cas possibles!

Nadouille a dit…

Dans le verset que tu as mis tu as bien spécifié : il parlait simplement des femmes qui émigraient de Qurayech à médine!
Donc c'est de l'extrapolation que d'imposer ça à toutes les femmes musulmanes (même les locales)car ce n'était pas explicite.

Le verset que j'ai mis lui est explicite, il s'adresse aux musulmans et aux musulmanes en général et leur interdit de se marier aux associateurs (il n'y avait pas écrit mécréants).

Comme d'habitude, on interprète les versets comme on veut et très souvent dans un sens qui arrange les hommes et pas les femmes même s'il y a moyen de l'interpréter dans un sens plus équitable et plus juste entre les deux sexes.

islam_ayeh a dit…

Je t'assure que les oulémas n'interprètent pas les versets comme ils veulent! ils craignent Dieu plus que toi et moi...
Le coran utilise des figures de style diverses pour généraliser ou extrapoler bcp d'ordre; malheureusement je n'ai pas le temps pour m'étaler sur ce sujet maintenant mais pour revenir au sujet de ton poste, voici un autre argument!
Je te renvoie au verset 5 de sourate alma2ida :

الْيَوْمَ أُحِلَّ لَكُمُ الطَّيِّبَاتُ وَطَعَامُ الَّذِينَ أُوتُوا الْكِتَابَ حِلٌّ لَكُمْ وَطَعَامُكُمْ حِلٌّ لَهُمْ وَالْمُحْصَنَاتُ مِنَ الْمُؤْمِنَاتِ وَالْمُحْصَنَاتُ مِنَ الَّذِينَ أُوتُوا الْكِتَابَ مِنْ قَبْلِكُمْ إِذَا آَتَيْتُمُوهُنَّ أُجُورَهُنَّ مُحْصِنِينَ غَيْرَ مُسَافِحِينَ وَلَا مُتَّخِذِي أَخْدَانٍ وَمَنْ يَكْفُرْ بِالْإِيمَانِ فَقَدْ حَبِطَ عَمَلُهُ وَهُوَ فِي الْآَخِرَةِ مِنَ الْخَاسِرِينَ (5)

5:5 "Vous sont permises, aujourd'hui, les bonnes nourritures. Vous est permise la nourriture des gens du Livre, et votre propre nourriture leur est permise. (Vous sont permises) les femmes vertueuses d'entre les croyantes, et les femmes vertueuses d'entre les gens qui ont reçu le Livre avant vous, si vous leur donnez leur dote, avec contrat de mariage, non en débauchés ni en preneurs d'amantes. Et quiconque abjure la foi, alors vaine devient son action, et il sera dans l'au-delà, du nombre des perdants.

Regarde comment il a insisté sur le fait que la nourriture des gens du livres nous est permise et que la nourriture des musulmans leur est permise -pourtant ils ne croient pas au message du prophète et donc ils s'en foutent de ce détail- C'était donc exprès pour que quand tout de suite après il dit que les hommes musulmans ont le droit d'épouser les femmes des gens du livre, on ne peut pas dire c'est valable dans l'autre sens aussi

CQFD

Nadouille a dit…

Je ne vois pas d'interdiction du mariage des musulmanes avec les gens du livre dans ce verset.

islam_ayeh a dit…

Nasouille, je ne sais pas si tu as déjà fait des études de mathématique ou de logique dans ta vie mais n'importe quel mome collégien te dira que a<=>(équivalentà)b
veut dire a=>(implique)b
et b=>a

Dieu a dit que les musulmans peuvent manger la nourriture des gens du livre et que les gens du livre peuvent manger la nourriture des musulmans
(c'est une équivalence)

MAIS il a seulement dit que les HOMMES musulmans peuvent épouser les femmes des gens du livre

we rabbi yehdi...

Nadouille a dit…

il y a des centaines de versets ou dieu s'adresse uniquement aux hommes en parlant du paradis par exemple, le fait qu'ils ne s'adresse pas aux femmes ne veut pas dire pour autant qu'elles ne vont pas y être admise.

Ce que je vois dans tous ces verset c'est qu'il n'y a pas une seule interdiction directe et explicite c'est toujours des extrapolation et des déductions.

islam_ayeh a dit…

Excuse moi Nadouille mais là tu exagères et cette discussion (jidel) s'est donc transformée en "mira2" bel 3arbi m3iz we law tarou!

Comme même!!! Je croyais que t'avais un minimum de bon sens pour discerner les versets où le mot "rijel" voulait dire le genre humain et les autres où il est synonyme du sexe masculin!

En l'occurrence : le verset que j'ai cité et qui d'ailleurs donnait une liste de choses permises et où on constate qu'il permet clairement aux hommes musulmans d'épouser les femmes des gens du livre mais il s'abstient quant aux hommes juifs et chrétiens ALORS qu'il a fait la symétrie EXPLICITE pour la nourriture!!!

Comme d'habitude, cette citation restera toujours ma favorite :
"Décidément, la vanité c'est mon péché préféré!"

PS : ce qui est drôle c'est le fait que c'est toi qui s'est mise à faire des extrapolations ;-)

أَفَرَأَيْتَ مَنِ اتَّخَذَ إِلَهَهُ هَوَاهُ وَأَضَلَّهُ اللَّهُ عَلَى عِلْمٍ وَخَتَمَ عَلَى سَمْعِهِ وَقَلْبِهِ وَجَعَلَ عَلَى بَصَرِهِ غِشَاوَةً فَمَنْ يَهْدِيهِ مِنْ بَعْدِ اللَّهِ أَفَلَا تَذَكَّرُونَ (23)

45:23 Vois-tu celui qui prend ses désirs pour sa propre divinité? Et Dieu l'égare sciemment et scelle son ouïe et son coeur et étend un voile sur sa vue. Qui d'autre que Dieu peut donc le guider?

Nadouille a dit…

Il y a beaucoup de versets qui parlent du paradis en terme d'hommes au masculin (et non Homme de l'humanité)vu qu'il est question de belles 7ouriette et ces versets ne parlent pas des femmes, ça ne veut pas dire pour autant qu'elles n'auront pas le droit au paradis.

Ce n'est pas de la mauvaise foi, je comprend très bien ton raisonnement et celui de ceux qui ont interpréter ces versets dans ce sens.
Mon argumentation a pour but de te montrer qu'il n'y a pas une seule interprétation irrévocable.
Pour moi l'argument de dire qu'il n'y a pas de verset explicite où c'est écrit noir sur blanc qu'une musulmane n'a pas le droit d'épouser un non musulman peut être interprété comme si ce n'était pas interdit.

islam_ayeh a dit…

Si tu veux, tu peux voir tout ça à partir d'un autre angle.. Dieu a interdit le mariage entre musulmans (hommes et femmes) et mécréants. Puis dans un autre verset il a autorisé uniquement aux hommes à épouser les femmes juives ou chrétiennes..

Tu peux aussi, penser aux raisons de l'interdiction du mariage des musulmanes aux non musulmans et là ça devient bcp plus clair!

Sinon, il y aussi bcp de versets qui parlent du statut des femmes musulmanes au paradis! Quant au 7our, certains oulémas ont affirmé qu'"ils" ou "elles" ne sont pas exclusivement aux femmes.. Mais là c'est une autre histoire!

هُوَ الَّذِي أَنْزَلَ عَلَيْكَ الْكِتَابَ مِنْهُ آَيَاتٌ مُحْكَمَاتٌ هُنَّ أُمُّ الْكِتَابِ وَأُخَرُ مُتَشَابِهَاتٌ فَأَمَّا الَّذِينَ فِي قُلُوبِهِمْ زَيْغٌ فَيَتَّبِعُونَ مَا تَشَابَهَ مِنْهُ ابْتِغَاءَ الْفِتْنَةِ وَابْتِغَاءَ تَأْوِيلِهِ وَمَا يَعْلَمُ تَأْوِيلَهُ إِلَّا اللَّهُ وَالرَّاسِخُونَ فِي الْعِلْمِ يَقُولُونَ آَمَنَّا بِهِ كُلٌّ مِنْ عِنْدِ رَبِّنَا وَمَا يَذَّكَّرُ إِلَّا أُولُواْ الْأَلْبَابِ (7)

3:7 C'est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre: il s'y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d'autres versets qui peuvent prêter à d'interprétations diverses. Les gens, donc, qui ont au coeur une inclinaison vers l'égarement, mettent l'accent sur les versets à équivoque, cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation, alors que nul n'en connaît l'interprétation, à part Dieu. Mais ceux qui sont bien enracinés dans la science disent: "Nous y croyons: tout est de la part de notre Seigneur!" Mais, seuls les doués d'intelligence s'en rappellent.

Khaled a dit…

islam_ayeh ...

tu me rapelle un certain ObjectNinja. Za3Ma énti Houwwa ?

(promis, c'est mon premier et dernier HS de la journée)

Anonyme a dit…

En fait, depuis la nuit des temps, dans un souci d'expansion de la religion musulmane dans le monde entier, il a été décrété par les hommes et législateurs musulmans que la femme resterait musulmane pour ne procréer que des musulmans et que les hommes pourraient répandre par leur "semence" la religion musulmane ! C'est d'ailleurs très sain et eugénique pour la religion musulmane qu'un homme se marie avec une non-musulmane. L'enfant devient musulman et la religion se répand...

Mehdi Algerois a dit…

Réponse de Sheikh Ibrâhîm Julhûm
Les savants sont unanimes sur le fait qu’il n’est point licite pour une musulmane d’épouser un non-musulman, qu’il soit polythéiste, juif ou chrétien. Ils fondent cette opinion sur la Parole de Dieu Razza wa jal - Exalté soit-Il : "Ô vous qui avez cru ! Quand les croyantes viennent à vous en émigrées, éprouvez-les ; Allah connaît mieux leur foi ; si vous constatez qu’elles sont croyantes, ne les renvoyez pas aux mécréants. Elles ne sont pas licites pour eux, et eux non plus ne sont pas licites pour elles." [1]

Cela s’explique par le fait que l’époux a le droit de la qawâmah sur son épouse, ce qui veut dire qu’elle doit lui obéir lorsqu’il lui ordonne le bien. Autrement dit, il a une autorité sur elle et il ne convient point qu’un non-musulman ait un pouvoir sur une musulmane. Le Très-Haut dit en effet : "Et jamais Allah ne donnera aux mécréants une voie contre les croyants." [2]

De plus, le non-musulman ne reconnaît pas la religion de la musulmane. Il renie même son Livre et son Prophète - paix et bénédiction sur lui. Dans de telles circonstances, le foyer ne peut guère trouver la quiétude, et la vie commune ne peut durer, avec une différence aussi vaste et un décalage aussi grand.
http://www.islamophile.org/spip/La-conversion-en-vue-du-mariage.html

une autre réponse
La réponse est que le mari musulman ne penserait jamais à humilier Moïse ni Jésus car il les respecte autant que Muhammad et leur attribue noblesse, mission prophétique, force de volonté dans la voie de Dieu et véridicité dans la transmission de leur message ! Voici une chose susceptible de rassurer les adeptes de leurs religions respectives.


Mais les juifs et les chrétiens réservent à Muhammad une haine et une rancune capables de décourager les premiers et les derniers. Ils s’arrogent même le droit de le calomnier et de lui associer toutes sortes de bassesses.

Le mariage ne se résume pas à l’attrait d’un mâle pour les atours d’une femelle ! Il s’agit de fonder un foyer sur la quiétude mentale et les vertus sociales dans un cadre bien défini de foi en Dieu, de vie selon Ses enseignements, d’efforts pour élever Sa Parole et transmettre Son Message.

ma propre idée
1 la femme suit toujours son epoux par sa nature humaine donc un jours ou l autre elle doit se convertir
2 l homme doit travaillé donc si il n est pas musilman comment il doit repecter le licite est l illicite donc sa femme doit surement manger du haram de l illicite
3 si il y a un probleme dans la maison comment on va régler ce probleme si l homme n est pas musilman?
en islam l homme n a pas le droit de chasser sa femme de la maison mais il dort seul et elle dort seule jusqu à trouver une solution avant le divorce ,parcontre un non musilman peut chasser sa femme de la maison car il ne va pas respecter les régles de l islam qui protège les droits de la femme donc le femme musilmane va se trouver dans une situation delicate si il y a un probleme avec son mari non musilman
4 un homme non musilman peut faire de la fornication donc il peut transmettre des maladis grave comme le sida à sa femme ,
5 un homme non musilman va éduqué ses enfants une education non musilmane car il ne reconnai pas l islam comme religion
6 un homme non musilman ne respect pas mohammed Salla-llah allahi wa salam par contre un musilman respecte moussa Salla-llah allahi wa salam et issa Salla-llah allahi wa salam
donc en résumé jamais une femme juive ou chretienne n aura de problemme avec un musilman qui respecte et qui pratique l islam car l islam protege ses droits
une femme musilmane aura des problemmes avec un non musilman car il ne reconnu pas l islam qui est la seul religion qui protege la femme actuelement
wa allah aelam

Anonyme a dit…

BONJOUR NADOUILLE,
je vais me marier avec un français en france demain,et on va faire ce qu'il faut pour l'égaliser, mais je me demande apres avoir le certificat de conversion a l'islam de la tunisie es ce qu'il faut que mon futur époux et moi reviennent en france pour fournir ce document au consulat a paris?

Anonyme a dit…

Bonjour Nadouille^^
J'ai trouvé ton blog en cherchant sur le net des info pour répondre à la question: "l'islam autorise-t-il le mariage musulmane/chrétien?". Vois-tu, je suis musulmane et amoureuse d'un chrétien. Nous nous fréquentons depuis un an et avons des projets d'avenir ensemble.Bien entendu je n'ai aucunement l'intention de renier ma foi.Rien ne m'en détournera. J'ai vu que tu as longtemps conversé avec plusieurs personnes de ce sujet; peut-etre as-tu même rencontré des savants. Pourrais tu me donner tes conclusions?
Merci!
Salutations!

Nadouille a dit…

J'ai vu un reportage sur France 3 sur les mariages mixtes. L'un des couples était constitué d'une musulmane et d'un chrétien et leur mariage a été célébré par un Imam en France qui était pour ce genre de mariage, il a dit que rien dans le coran ne l'interdisait. La femme a continué à exercer sa foi, on la voit dans le reportage faire le ramadan, enseigner l'islam a leur fille et pourtant son mari ne s'est pas converti.
Je vais essayer de retrouver le reportage.

Nadouille a dit…

Félicitation pour votre mariage Anonyme mais je ne peut pas te renseigner, je ne m'y connais pas du tout en procédure de conversion et reconnaissance de mariage.

Anonyme a dit…

tu as trouvée le reportage de france 3 ?????

Nadouille a dit…

J'ai cherché mais je l'ai pas trouvé :(

colyane a dit…

mince j'aurai aimée le voire
jai essayée de cherchée sur le site mais rien tan pis pour moi

colyane a dit…

mince j'aurai aimée le voire
jai essayée de cherchée sur le site mais rien tan pis pour moi

Anonyme a dit…

mince j'aurai aimée le voire
jai essayée de cherchée sur le site mais rien tan pis pour moi

Anonyme a dit…

Coucou à tous,

Je reviens sur le débat du mariage mixte et de sa soi disant "interdiction" par le CORAN.
Je voudrais insister sur la notion de "mécréants". Comment peut on croire que par mécréants Dieu à voulu dire Chretiens et Juifs. L'etroitesse d'espirt des gens mes fait peur. Un mécréant est pour moi toute personne mauvaise elle peut être juive, chretienne,athée, boudhiste et même musulmane. Il faut arréter de croire que parce qu'on à prononcer la chahada, jeuner un mois dans l'année, fais ces 5 prières dans la journée et même fait son pelerinage, on est un bon musulman et forcement quelqu'un de bien. Je finirai juste par une chose "allah ya3lamou bima fil kouloub" alors arrétons de croire que les musulmans valent mieux que quiconque, parce que je peux vous assurer que j'en connais des "houjej"qui par leurs mauvaises actions et leurs mauvais sentiements méritent l'enfer eternel. Et l'inverse aussi des gens qui officiellement disent ne plus croirent en Dieu mais on s'en compte en les cotoyants que Dieu est constamment dans leurs coeurs parce qu'ils sont aimants, généreux et humbles ce qui manque cruellemnt à beaucoup de soi disant musulmans. SALEM Sabah

Nino a dit…

Chers amis, quelques supplements d'informations.

Le Pr. Amel GRAMI, Maître de conférences à la faculté des lettres,Arts et Humanités,Université de la Manouba, Tunisie, a étudié de fond en comble la question centrale de ce message du Blog de Nadouille dans un article, "L’interdiction du mariage de la musulmane avec le non-musulman : une forme d’exclusion" actuellement non plus disponible en ligne sur le site (en construction) du GRIC (Groupe de Recherches Islamo- Chrétien).
J'y avais laissé une communication critique dont je réprends quelques éléments.

Réponses @ x, islam_ayeh, "Mehdi Algérois", à tous ceux qui se bornent dans le machisme islamique: "ce n'est jamais trop tard pour apprendre, essayez d'élargir vos lectures au déla des limites resserrés de l'idéologie (malékite, baathiste, wahabite..etc) et vous trouverez des arguments assez plus solides et détaillés chez des cheiks musulmans de ceux peux que vous étalez en propagande de la colonisation sexuelle musulmane."

A ce propos le Dr.Grami a écrit:

"A la différence de cette position, des penseurs modernistes et surtout des juristes remettent en cause la doctrine inégalitaire. Les uns récusent une prééminence fondée sur une interprétation inexacte des termes utilisés par le Coran. Les autres trouvent que cette inégalité correspond à une vie sociale aujourd’hui complètement dépassée. Les mentalités ont changé et il y a un nouvel état des lieux. Les juristes modernistes estiment aussi que la division traditionnelle du monde en deux parts : le Dar al-islam et le Dar al-harb ne correspond plus à la réalité que gérait le fiqh. Les circonstances ont changé. Les musulmans ne sont plus en état de guerre avec les kûfar. De même la situation de la femme a considérablement progressé." (article cité, dans l’ouvrage collectif « Chrétiens et musulmans en dialogue : les identités en devenir » publié en 2003 par L’Harmattan)

Pensez-vous d'être mieux instruit en matière islamique du Dr. Md. Mahmoud Khalafallah, du mufti Souhail Bencheîck, du cheick-leader
Hassan al-Turabi?

La fatwa du leader islamique Dr. Hassan al-Turabi, dirigeant des Frères Musulmans du Soudan, a clairement affirmé, dans l’interview du 21 avril 2006 par le journal Al-Charq al-Awsat : « .. je crois que le mariage entre une femme musulmane et un homme non-musulman EST VALABLE puisque RIEN dans le Coran ou la Sunna n’en ordonne autrement. De plus, la décision doit aussi prendre en compte CHAQUE CAS particulier ; en somme, en me basant sur les enseignements accumulés des savants passés, je ne peux pas dire que ce type de mariage est interdit. ».



1 a-priori: le thème du forum, marriage mixte ou interreligieux en Tunisie, devrait aussi comprendre les musulmanes considerées telles malgré elles mêmes, "par simple naissance", alors que la Tunisie presente le cas de centaines de musulmanes converties au christianisme, qui se sont inserées dans des églises locales.

Comment pretendre l'impossibilité "religieuse" à ces unions, alors que la Tunisie est un Etat de DROIT et non un Etat de CHARIA? (Liberté religieuse, art. 5 de la Constitution Tunisienne..!)

Pour le débat religieux à l'intérieur de l'islam, quelques considérations personnelles.

Nino a dit…

REPONSES CRITIQUES

--Si on considère l’homme chrétien ou juif dans la catégorie des ”associateurs” (mushrikîn) ou idolâtres, ce qui serait d’ailleurs un abus, de même l’homme musulman devrait renoncer à sa liberté de marier une femme chrétienne ou juive, ce qui par contre est toléré dans la plus part des écoles juridiques musulmanes en relation au verset 5 de la sourate al-Maîdah et à l’exemple même du Prophète de l’Islam.. car lui-même a épousé une femme copte (Marie) et une juive (Safia), notamment.

La Tunisie ne soulève certes aucune exception à cette règle exégétique. Le législateur ne prevoit aucune conversion obligatoire de la femme non-musulmane à l'islam, ni avant ni après le mariage avec le musulman.

Par rapport à une lecture idéologique dualiste entre croyants et incroyants au dépens des Gens du Livre (Ahl Al Kitab), le verset 10 de la sourate al-Mumtahina (« La mise à l’épreuve ») se réfère aux mécroyants (kafîrûn) dans une circonstance historique précise après l’immigration à Yathrib, quand les incroyants sont identifiés avec les Païens Mecquois. Ce verset, qui s’inscrit dans le sens clarifiant du verset 12, devrait par son caractère circonstanciel avoir forcément moins valeur légale de celui de la sourate al-Baqarah. En effet il vise les relations des femmes immigrées (itha jaakumu al-mu’minatu muhajiratin), qui avaient déjà conclu un mariage avec des Païens Mecquois. C’est clair déjà par le sens de « ne les rendez pas alors aux Mécréants » (fa la tarjiâou hunna ila al-kuffari). Pareillement, l’interdit frappe les musulmans (en premier lieu les muhajirûn) qui avant leur islamisation étaient mariés avec des femmes païennes. Cela place un lien directe avec le verset 112 de la sourate al-Baqarah, lien déterminé par les mêmes circonstances historiques.

Le Dr. Kechrid (édition tunisienne du Coran) traduit absolument à lettre le texte arabe « fala tarjiâou hunna ila al-kuffari ». «Ne le RENDEZ pas » signifie autre chose que «ne le donnez pas », c’est-à-dire une véritable EXPROPRATION.

C’est en rapport à ce passé, et nous espérons qu'il devrait toujours rester PASSE', qu’il y a danger d’interpréter idéologiquement dans le sens d’un jihad « démographique », où serait possible une « colonisation sexuelle » de l’Occident «infidèle».

Les deux versets d’emblé, soit celui de la sourate al-Mumtahina que celui de la sourate Al-Baqarah, frappent d’interdit de toute union conjugale avec les incroyants (kafîrûn), soit l’homme que la femme musulmane. Si on les applique par haine fondamentaliste ou par complexe politique aux sujets de Gens du Livre, Chrétiens et Juifs, alors on ne devrait pas les prendre avec des partialités malsaines, qui servent des fins démagogiques pour aménager le complexe populaire de l’açabyya ou les exaltations masculines de la race arabe d’emprunte baathiste, surtout dans un Pays comme la Tunisie qui est confronté à une Constitution nouvelle proclamant l’effective égalité de droits entre l’homme et la femme. Ou bien l’homme tunisien musulman devrait renoncer définitivement à ces droits spéciaux concernant le mariage mixte interreligieux (et le gouvernement de déclarer nuls tous les actes déjà conclus), ou bien il faudrait reconnaître ces mêmes droits à la femme, suivant le contexte religieux de l’ijtihad du texte fondateur de l’islam.---

Copyright. Nino G. Mucci, blogger,
auteur de la Lettre de dénonciation en ligne "Roméo et Juliette en Tunisie", (projet de livre à venir). Disponible en ligne sur http://www.psychanalyse.et.ideologie.fr/livres/romeoetjuliette.html

Nadouille a dit…

Nino, je ne peux qu'être d'accord avec toi sur tous tes arguments.

claire1226 a dit…

superposition de tulle qui permet de donner du volume à la robe. Le jupon se porte toujours sous la robe. Il doit être de matière légère Robes clairance et confortable La robe de mariée doit refléter votre personnalité. Blanche ou de couleur, de forme classique ou plus fantaisiste, découvrez Robes de mariée une large gamme de robe de mariée, de la robe de princesse fa?on Sissi à la robe de mariée moderne en passant par la robe courte et sexy ou Robes de mariées

claireluo a dit…

vous n'avez pas encore trouvé la petite robe chic et unique qui fera de vous la plus glam de la soirée?Lorsque je fais le tour de mon robes de bal dressing, je m'aper?ois d'une chose : des tas de robes. Imprimées, en soie, à paillettes, pleines de froufrous...Mais très peu de robes de bal robes ? simples ?, et encore moins ? unies ?. Et donc rien à signaler coté petite robe noire. t d'ailleurs ?a devient un vrai problème robes de bal

Anonyme a dit…

Les Chretiens et Juifs sont les "Gens du Livre" et pas du tout des dénégateurs ou des associateurs (polytheistes).

Deja et ca j'espere qu'il n'y a pas de debat a avoir la dessus, sinon il suffit de lire c'est ecrit.

Le Coran, S.5 V.5 N'interdit a AUCUN MOMENT le mariage entre GENS DU LIVRE et Musulmans.

Ensuite il y a ici des commentaires de freres qui sont blasphematoires, les Gens du Livre ("Ceux qui ont recu le livre avant vous") doivent etre respectés meme si il ne partage votre foi.

Ensuite oui , une haddith interdit ce mariage la entre musulmanes et gens du livre.
Mais alors la haddith en question contredit le Coran puisque tout ce qui n'est pas illicite est licite.

A chacun de se faire son avis mais les ecrits sont clairs, il ne sert a rien de chercher des interctions la ou il n'y en a pas.

Seuls sont interdits les mariages avec les dénégateurs et avec les polytheistes dans le Coran.

Des savants ont deja expliqué ce sujet et remettent donc en question la haddith puisque contrairement a ce qu'onlit ici, le Coran bien entendu prime sur une haddith.
Et une haddith qui contredit le Coran n'est bien entendu pas valable.

Ceux qui veulent faire perdurer l'interdiction, mefiez vous, le Coran est parfait et clair.
Ne le deformez pas.
Ne l'interpretez pas.
Tennons-nous en aux ecrits.

Salam

Anonyme a dit…

Les Chretiens et Juifs sont les "Gens du Livre" et pas du tout des dénégateurs ou des associateurs (polytheistes).

Deja et ca j'espere qu'il n'y a pas de debat a avoir la dessus, sinon il suffit de lire c'est ecrit.

Le Coran, S.5 V.5 N'interdit a AUCUN MOMENT le mariage entre GENS DU LIVRE et Musulmans.

Ensuite il y a ici des commentaires de freres qui sont blasphematoires, les Gens du Livre ("Ceux qui ont recu le livre avant vous") doivent etre respectés meme si il ne partage votre foi.

Ensuite oui , une haddith interdit ce mariage la entre musulmanes et gens du livre.
Mais alors la haddith en question contredit le Coran puisque tout ce qui n'est pas illicite est licite.

A chacun de se faire son avis mais les ecrits sont clairs, il ne sert a rien de chercher des interctions la ou il n'y en a pas.

Seuls sont interdits les mariages avec les dénégateurs et avec les polytheistes dans le Coran.

Des savants ont deja expliqué ce sujet et remettent donc en question la haddith puisque contrairement a ce qu'onlit ici, le Coran bien entendu prime sur une haddith.
Et une haddith qui contredit le Coran n'est bien entendu pas valable.

Ceux qui veulent faire perdurer l'interdiction, mefiez vous, le Coran est parfait et clair.
Ne le deformez pas.
Ne l'interpretez pas.
Tennons-nous en aux ecrits.

Salam

Imen Kissi a dit…

kika salam a tous alors tout d'abord il est vrais que la sourate el baqara verset 221 parle des associateurs aussi bien pour l'homme que pour la femme on pourrais se dire mais les chrétiens et autres sont monothéiste je n'en suis pas sur car quand ils égalent a ALLAH sobhano de simple mortels tel que jésus marie et le saint esprit que la paix soit sur eux alors dans ce cas on devient associateurs lisez bien la sourate 98 verset 1 et vous verrez que les associateurs et les gens du livre vont de paire autre info qui n'a rien a voir avec le sujet lisez aussi sourate 3 verset 113 a 115 il n'y a pas que les musulmans qui entreront au paradis car beaucoup de gens se pose cette question salam 3alaykoum ajma3ine.

عبدالسلام a dit…

Voici un blog pour mieux comprendre l'islam:

http://vers-le-firdaws.blogspot.com/

Bonne lecture. C'est simplifié pour les francophones.